Ministère norvégien de l'égalité des sexes : les droits ne peuvent jamais être tenus pour acquis - nous devons soutenir la communauté LGBT+ - 3

La récente fusillade d’Oslo a ébranlé la société norvégienne. Le ministère de la Culture et de l’Égalité des genres affirme que l’évolution du climat social général entourant les droits et les événements queer ces dernières années est inquiétante.

Dans un e-mail à La Norvège aujourd’huiconseiller politique Oda Malmin au ministère norvégien de la Culture et de l’Égalité des sexes a déclaré que l’attaque pendant la fierté d’Oslo était le pire résultat possible de la haine et de l’extrémisme.

« Au cours de la fierté d’Oslo cette année, la Norvège a fait l’objet d’une attaque terroriste brutale contre des innocents, le pire résultat possible de la haine et de l’extrémisme. L’évaluation des menaces du Service de sécurité de la police norvégienne (PST) a montré une augmentation ces dernières années de la menace de violence et d’extrémisme à motivation politique, également envers les personnes LGBT+.

Découvrez les Aurores Boréales

« De nombreuses personnes queer sont régulièrement harcelées et menacées, et de nombreuses personnes déclarent avoir peur d’être ouvertement homosexuelles et/ou d’exprimer une affection non binaire, par peur de réactions haineuses et violentes. Des drapeaux arc-en-ciel auraient été brûlés ou démolis au cours des deux dernières années, et des équipements publics peints en arc-en-ciel ont été profanés dans plusieurs pays européens. Nous constatons également une forte augmentation de la rhétorique anti-LGBT+ de la part des politiciens et autres dirigeants dans de nombreux pays. Cela a alimenté une vague de violence, avec des crimes de haine anti-LGBT+.

Découvrez un magnifique Fjord

« Dans le même temps, il existe des liens entre les mouvements anti-femmes, anti-LGBT+, anti-genre et anti-trans et ces mouvements deviennent de plus en plus visibles dans de nombreux pays, y compris en Norvège. Ce sont évidemment des développements très alarmants », a déclaré Malmin à Norway\.mw dans un e-mail.

Discrimination, harcèlement et menaces

En outre, le ministère estime que ce changement de climat social et discursif se reflète dans la vie quotidienne des personnes homosexuelles en Norvège.

« Oui, sans aucun doute. L’enquête 2020 sur la qualité de vie de Statistics Norway montre que 43 % des personnes gays, lesbiennes et bisexuelles et des personnes ayant d’autres orientations sexuelles ont été victimes de discrimination au cours de l’année écoulée, contre 20 % des personnes hétérosexuelles.

« Bien que des études récentes montrent également un niveau accru de tolérance envers les personnes homosexuelles en Norvège, les personnes LGBT+ sont toujours victimes de discrimination, de harcèlement, de menaces, de discours de haine et parfois de violence en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité/expression de genre et de leurs caractéristiques sexuelles. Nous sommes particulièrement préoccupés par les attitudes hostiles envers les personnes transgenres.

« La qualité de vie des personnes queer est inférieure à celle du reste de la population, et elles sont plus sujettes à la toxicomanie, aux problèmes financiers, aux problèmes de santé et au suicide, entre autres. C’est évidemment un énorme problème, et c’est notre travail en tant que politiciens et en tant que société de lutter contre ces inégalités et d’améliorer la qualité de vie des personnes LHBT+ », a souligné Malmin.

Elle a ajouté que les progrès en matière de droits de l’homme ne pouvaient être tenus pour acquis et que les gens ordinaires devaient se lever et se battre pour une culture de tolérance et de respect mutuel.

« Les droits humains, y compris les droits LGBT+, ne peuvent jamais être tenus pour acquis. Nous devons tous nous lever – chaque jour – pour défendre nos valeurs et protéger et soutenir la communauté LGBT+.

« Lutter contre la discrimination et dénoncer les propos haineux et discriminatoires est une responsabilité commune, et chacun d’entre nous devrait s’exprimer si nous voyons ou entendons ce genre d’attitudes exprimées, que ce soit au travail, dans les transports publics ou autour de nous. la table du dîner.

Nouveau plan d’action pour l’égalité LGBT+

Dans le même temps, le gouvernement norvégien travaille également à résoudre le problème en préparant un nouveau plan d’action pour l’égalité LGBT+, qui devrait être prêt d’ici la fin de 2022 ou le début de 2023.

«Le plan se concentrera sur les conditions de vie des personnes transgenres, des personnes LGBT + issues de minorités et de milieux religieux et des personnes queer dans le sport et la culture.

« De plus, deux jours avant l’attaque terroriste, nous avons proposé une nouvelle loi inhibant la pratique de la ‘thérapie de conversion’, où quelqu’un vise méthodiquement à changer l’orientation sexuelle d’une personne, et nous avons commencé à travailler pour voir s’il est possible de mettre en place une troisième catégorie sexuelle sur le plan formel et juridique.

« L’objectif global du travail LGBT+ du gouvernement est d’améliorer la qualité de vie des personnes LGBT+, de garantir les droits LGBT+ et de travailler pour une meilleure acceptation de la diversité de genre et sexuelle », a conclu Malmin.

Robin-Ivan Capar est contributeur et éditeur de Norway\.mw.

Source : #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]