De plus en plus de Norvégiens se font aider par leurs parents pour acheter une maison - 3
Photo : Anette Karlsen / NTB

La hausse des prix de l’immobilier et la hausse des taux d’intérêt ont eu un impact négatif sur le nombre d’acheteurs d’une première maison en Norvège, qui est à son plus bas niveau en cinq ans.

Le nombre de primo-accédants n’a cessé d’augmenter au cours des cinq dernières années. Pourtant, selon un nouveau rapport de l’analyse de Samfunnskonoskomnis, NEF et Ambita, les chiffres montrent une baisse pour le premier semestre de cette année, écrit le journal Dagens Næringsliv.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Parmi les primo-accédants, beaucoup plus de jeunes sont aidés par leurs parents.

Les chiffres de la BN Bank montrent que 16% ont des parents comme co-emprunteurs. En 2014, la proportion était de 1 %, selon les chiffres de la banque. Une enquête de la DNB montre qu’un jeune sur trois reçoit de l’aide de sa famille pour entrer sur le marché du logement.

Découvrez un magnifique Fjord

« La plupart des jeunes dans les zones sous pression reçoivent aujourd’hui de l’aide pour entrer sur le marché du logement », a déclaré Ingjerd Blekeli Spiten de DNB à DN.

Jardar Sørvoll, chercheur en logement à Oslo Met, affirme que la richesse familiale et l’origine sociale deviendront encore plus importantes pour la réussite des jeunes sur le marché du logement dans les années à venir.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]