L'actionnaire majoritaire Jan Peter Sissener à propos du départ du PDG de Flyr : - Il est évident que les choses n'auraient pas pu se dérouler sans heurts - 3

Vendredi soir, il a été annoncé que Tonje Wikstrøm Frislid quittait ses fonctions de PDG de la compagnie aérienne Flyr en crise. Le CFO Brede Huser prend la relève en tant que directeur général.

L’investisseur Jan Petter Sissener est l’un des principaux actionnaires de Flyr et a joué un rôle de premier plan lorsque la compagnie aérienne a récemment levé des fonds.

Il dit à DN qu’il a été surpris par la nouvelle vendredi et qu’il ne sait pas quelle est la raison de la démission de Frislid.

– Je ne pense pas que je devrais avoir des opinions bien arrêtées, car je ne connais pas les détails, dit-il.

– Trouvez-vous cela dérangeant?

– C’est toujours inquiétant quand un directeur général démissionne. Je n’ai tout simplement aucune idée pourquoi. Je dois creuser un peu, dit Sissener.

– Il est évident que les choses n’ont pas pu se dérouler parfaitement, car cela ne se serait pas produit, ajoute-t-il.

– Comment avez-vous personnellement vécu le travail avec Tonje ?

– Nous n’avons eu aucun problème avec Tonje. Nous avons été déçus car nous avons été impliqués dès le début, mais cela est dû en grande partie au fait qu’il y a eu de nombreux événements extraordinaires qu’il n’était pas possible de prévoir. Tapez la guerre, omicron. Nous pensons que le plan d’exploitation qui nous a été présenté maintenant était excitant, dit Sissener.

Compte sportif

Sissener a été une figure de proue parmi les investisseurs qui voulaient parier de l’argent sur Flyr. Comme DN l’a écrit précédemment, il a été l’un de ceux qui ont élaboré le plan de refinancement de Flyr en quatre étapes, qui rapportera un total de 700 millions de NOK d’argent frais à l’entreprise. Avec lui se trouvait l’investisseur Riulf Rustad, mieux connu comme sauveteur et président en exercice de la compagnie pétrolière Noreco. Rustad a également contribué financièrement au problème de crise de Flyr et fait désormais partie des actionnaires de la compagnie aérienne.


L'investisseur Riulf Rustad s'est jeté comme l'un des nouveaux propriétaires de Flyr lorsque la compagnie aérienne en crise a levé des fonds au début du mois.

L’investisseur Riulf Rustad s’est jeté comme l’un des nouveaux propriétaires de Flyr lorsque la compagnie aérienne en crise a levé des fonds au début du mois. (Photo: Mikaela Berg)

– Je viens de découvrir. Je n’ai pas eu le temps d’y penser beaucoup dans le court laps de temps, donc je n’ai rien de spécial à commenter pour le moment, a déclaré Rustad à DN vendredi soir.

– Vous avez vous-même été au centre de l’opération de sauvetage. Comment avez-vous vécu le travail avec Tonje ?

– C’est Jan Petter qui a le plus travaillé vers la direction. J’ai été plus en retrait, dit Rustad.

– Alors, quel est votre plan pour l’avenir ?

– Hein. Comme je l’ai déjà dit, c’est sur mon compte sportif. Je n’ai pris aucune décision pour l’instant, dit Rustad.(Conditions)Copyright Dagens Næringsliv AS et/ou nos fournisseurs. Nous aimerions que vous partagiez nos cas en utilisant des liens, qui mènent directement à nos pages. La copie ou d’autres formes d’utilisation de tout ou partie du contenu ne peuvent avoir lieu qu’avec une autorisation écrite ou dans la mesure permise par la loi. Pour plus de termes voir ici.