Danemark/Norvège/Suède 2023 : le tirage au sort laisse présager des affrontements violents - 3

Les 32 équipes participant au 26e Championnat du monde féminin de l’IHF, qui se déroulera au Danemark, en Norvège et en Suède entre le 29 novembre et le 17 décembre, ont connu leur sort lors du tirage au sort de la compétition, qui a été effectué à Göteborg, en Suède.

En présence de deux stars du handball, l’arrière centrale suédoise Jamina Roberts et la MVP du Championnat du monde féminin 2021 de l’IHF, la Norvégienne Kari Brattset Dale, le tirage au sort a été effectué par Per Bertelsen, le président de la Commission de l’organisation et des compétitions (COC).

Tout d’abord, les équipes du Pot 4 ont été tirées au sort et ajoutées à leurs groupes respectifs, suivies par les équipes du Pot 3 et du Pot 2, créant ainsi huit groupes de quatre équipes qui offriront certainement une excellente compétition.

« Göteborg est une ville de handball et j’espère vraiment que nous pourrons le montrer pendant le Championnat du monde. La Norvège se trouve de l’autre côté du tableau, ce qui est une bonne chose pour nous. J’aimerais que certaines équipes puissent créer une certaine atmosphère en Suède », a déclaré Jamina Roberts avant le tirage au sort.

La Suède affrontera la Croatie, la République populaire de Chine et le Sénégal dans le Groupe A, où elle sera la grande favorite pour passer au tour principal avec le maximum de points.

La Norvège, championne en titre, aura fort à faire pour raviver sa rivalité avec la République de Corée dans le Groupe D, tandis que le Groenland et l’Autriche complètent le groupe.

D’autre part, la Norvège est prête à affronter la France au tour principal dans un remake de la finale du Championnat du monde féminin 2021 de l’IHF, car les championnes olympiques en titre seront dans le Groupe D, aux côtés de la Slovénie, de l’Angola et de l’Islande, dans un autre groupe bien assorti.

« C’était une expérience folle. C’était une édition extraordinaire du Championnat du Monde, gagner la médaille était tout ce que nous pouvions souhaiter. En jouant pour la Norvège, vous avez la pression, tout le monde attend au moins une médaille, tout le reste est un échec », a déclaré Kari Brattset Dale.

Le Danemark, co-organisateur, sera présent dans le Groupe E à Herning, aux côtés de la Roumanie, de la Serbie et du Chili, dans l’un des groupes les plus équilibrés de la compétition, tandis que le Groupe G à Fredrikshavn semble également intéressant sur le papier, avec le Brésil, l’Espagne, l’Ukraine et le Kazakhstan en lice pour les trois places qualificatives pour le tour principal.

Photo : DENNORSWE23