Le dictateur est devenu le nouveau meilleur ami de Poutine. Lorsqu'ils se saluèrent, le sourire se durcit. - 3

MOSCOU (Aftenposten) : La guerre contraint la Russie à un partenariat plus étroit avec la Corée du Nord. Cela pourrait entraîner des problèmes majeurs pour l’Occident.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a eu de longs entretiens avec son homologue russe Vladimir Poutine. Très peu de choses sur le contenu des conversations sont connues.

ANALYSE DE L’ACTUALITÉ : Depuis de nombreuses années, la Russie tente d’entrer en contact avec les dictateurs qui dirigent la Corée du Nord. Néanmoins, les Russes ont gardé le pays à distance. Pyongyang est un partenaire troublé et peu fiable, et Moscou se moque souvent du régime, considéré comme arriéré sur le plan technologique et politique.

Aujourd’hui, les dirigeants des deux pays ont désespérément besoin l’un de l’autre. Il y a plusieurs raisons à cela. Poutine adresse également un avertissement au président américain Joe Biden.

Lisez toute l’histoire avec un abonnement