La police d'Oslo intensifie ses efforts contre la criminalité informatique - 3
Police. Photo: Norway\.mw Media

La police d’Oslo renforcera le groupe chargé d’enquêter sur les abus sexuels commis par le biais d’Internet et des médias sociaux.

Un groupe distinct de nouveaux enquêteurs travaillera exclusivement sur les pistes numériques et les abus commis via Internet, écrit le journal Dagsavisen.
– Ce genre d’enquête est exigeant. Nous devons créer un groupe spécial pour travailler sur ces cas, sinon nous finirons complètement en retard. Mieux nous serons dans le processus de découverte des informations importantes, plus nous découvrirons de cas, explique l’inspecteur en chef Kari-Janne Lid, chef de la section des délits sexuels à la police d’Oslo. Près de la moitié de toutes les agressions sexuelles signalées dans la capitale ont également laissé des traces numériques.
La police doit souvent enquêter sur des adolescents qui possèdent ou partagent des images sexualisées de jeunes de moins de 18 ans, ce qui constitue une infraction pénale. La police essaie de faire comprendre aux jeunes la gravité de ces problèmes.
– Nous prenons cela très au sérieux. De nos jours, les jeunes prennent des photos de tout ce qu’ils font lorsqu’ils sont éveillés et les partagent avec leurs amis. C’est pourquoi nous tenons à mettre fortement en garde contre la prise ou l’envoi d’images que vous ne voudriez pas voir se retrouver sur le mur à l’école, c’est-à-dire des images qui ne supportent pas la lumière du jour, explique Lid.
Ces images peuvent s’égarer et être utilisées pour faire pression sur la personne photographiée afin qu’elle envoie de nouvelles photos ou qu’elle commette des actes sexuels graves sur elle-même, explique le policier.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Source : NTB scanpix / Norway\.mw