Oslo, infirmière au travail à l’hôpital universitaire d’Oslo, Radiumhospitalet. Photo: Tore Meek / NTB scanpix

La grève à la Société du cancer est terminée – les infirmières se réjouissent

Les associations norvégiennes des infirmières (NSF) et NHO Abelia conviennent d’une nouvelle convention collective. Ainsi, la plus longue grève des infirmières en Norvège est terminée.

– Cela a été une grève longue et nécessaire pour parvenir à un accord et nous sommes heureux que nous ayons fini par aboutir, déclare le chef fédéral de la NSF, Eli Gunhild By.

– Il était important pour nous que les infirmières de la Société du cancer conservent leur salaire et leurs conditions de travail après la transition vers NHO. Nous avons ceci. Nous avons garanti à nos membres le droit de grève dans l’entente et les taux de salaire minimum qui suivent le niveau des infirmières de l’industrie, poursuit-elle.

Lorsque la Société du cancer est passée de l’association patronale Virke à NHO Abelia, les infirmières ont été considérées comme des fonctionnaires et ont ainsi perdu la convention collective qu’elles avaient en tant qu’infirmières. Les infirmières pensaient que le nouvel accord signifiait la perte du droit de grève et des taux de salaire minimum et ont agi pour maintenir l’accord précédent.

Au revoir, félicitez les infirmières qui ont enduré ce qu’elle dit être la plus longue grève de l’histoire de la fédération. La grève dure depuis la fin du mois de mai. Pas plus tard qu’à la mi-septembre, la grève a été intensifiée d’un cran.

– Ils se sont battus à la fois pour leurs propres droits et au nom de toutes les infirmières. Un mouvement syndical uni nous a apporté un soutien massif. Cela montre à quel point cette lutte a été importante. Nous remercions tous ceux qui nous ont soutenus – cela a signifié beaucoup, dit By.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui