La Norvège perd cinq places au classement environnemental - 3
Oslo.Photo : Heiko Junge / NTB scanpix

La Norvège perd cinq places au classement environnemental

La Norvège chute de la septième à la douzième place sur un nouveau défi environnemental où la Suède trône à nouveau en tête.

L’environnement du Climate Change Performance Index (CCPI) repose sur un suivi continu de la politique climatique du pays et constitue un outil concret de suivi de l’accord de Paris. La note environnementale de cette année a été présentée lundi lors de la conférence annuelle de l’ONU sur le climat à Katowice, en Pologne.

Découvrez un magnifique Fjord

Le CCPI suit l’initiative climatique du pays depuis 2005. L’année dernière, la Norvège était classée septième, mais malgré de bonnes réalisations dans les catégories Énergie renouvelable et Politique climatique, la Norvège a perdu cinq places dans le classement de l’année.

C’est parce que la Norvège n’a pas de mesures obligatoires pour l’efficacité énergétique dans l’industrie pétrolière, ce qui a conduit à une augmentation des émissions après plusieurs années de baisse. Les experts reprochent également à la Norvège de ne pas avoir de plans pour le pétrole et que le pays investit toujours beaucoup d’argent dans l’industrie.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Aucun pays n’a été classé parmi les trois premiers, car aucun pays n’a été jugé assez bon dans toutes les catégories. La Suède, classée quatrième, sera ainsi en tête de liste cette année. L’ONU dans son ensemble est passée de la 21e à la 16e place.

L’Allemagne est passée de la 22e à la 27e place en raison de son industrie charbonnière, qui est une source majeure d’émissions de gaz à effet de serre. Les États-Unis ont également perdu trois places, passant de la 56e à la 59e place en raison d’émissions élevées et de mauvaises évaluations de la politique climatique. L’Arabie saoudite est en bas de la liste.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui