Aker investit 38 milliards NOK au Ghana - 3

Aker Energy a livré jeudi des plans de développement pour le champ de noix de pécan au Ghana. Ils impliqueront des investissements de 38 milliards NOK.

Cela a été confirmé par la société, où Aker et Kjell Inge Røkke, via The Resource Group TRG AS, en détiennent chacun la moitié, dans une annonce de bourse jeudi.

 » C’est une belle journée pour Aker Energy et nos partenaires. Après un énorme effort d’équipe et une coopération étroite avec les partenaires et les autorités ghanéennes, nous avons maintenant remis un plan complet de développement et d’exploitation  », a déclaré le directeur général d’Aker Energy, Jan Arve Haugan, dans le rapport.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

«Le plan, pour approbation, assurera le développement et la production efficaces du champ de noix de pécan et un optimisme supplémentaire pour le bloc Deepwater Tano / Cape Three d’une manière qui créera de la valeur pour le peuple ghanéen, nous et nos partenaires», a-t-il déclaré.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Investir des milliards

Les plans de développement ont été livrés au ministre ghanéen de l’énergie, John Peter Amewu, qui est très heureux d’avoir atteint ce qu’il appelle un jalon. Il a déclaré que le champ de noix de pécan, qui sera le quatrième champ pétrolifère producteur au large du Ghana, profitera grandement à la population du Ghana.

Il n’a pas commenté l’effet que l’extraction des combustibles fossiles aura sur le réchauffement climatique futur.

Selon l’annonce de la bourse, Aker Energy investira environ 4,4 millions de dollars dans le développement de la première phase du champ Pecan, situé à environ 166 kilomètres au sud-ouest de Takoradi au Ghana.

Cela correspond à 38 milliards NOK.

344 millions de barils

On estime que le champ principal a une taille de 450 à 550 millions de barils d’équivalence pétrole, mais selon la société, on estime que 344 millions de barils de pétrole d’un navire de production seront récupérés dans la première phase. L’extraction du plateau devrait être de 110 000 barils par jour. La production sur le terrain devrait durer plus de 25 ans.

Si le champ est encore développé, la société estime que son volume a alors le potentiel de passer à 600-1 000 millions de barils.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui