Deux tests obligatoires: la Norvège introduit des mesures corona plus strictes pour les voyageurs d'Afrique du Sud - 3

La Direction norvégienne de la santé et l’Institut national de la santé publique (FHI) recommandent des mesures plus strictes pour les voyageurs d’Afrique du Sud afin de prévenir la propagation d’une nouvelle variante du virus en Norvège. Le gouvernement suit maintenant leurs conseils.

À partir du 15 janvier, de nouvelles exigences en matière de tests seront également introduites pour les voyageurs d’Afrique du Sud, a annoncé le gouvernement vendredi soir.

Tous ceux qui arrivent d’Afrique du Sud après le 15 janvier devront passer deux tests.

Découvrez les Aurores Boréales

Le premier dès que possible et au plus tard un jour après l’arrivée, et ils ne peuvent se tester qu’avec un test PCR.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Le deuxième test doit être passé au plus tôt sept jours après l’arrivée. Le résultat doit être disponible avant la fin de la quarantaine – au plus tôt dix jours après l’arrivée.

Le premier test devrait, dans la mesure du possible, avoir lieu à l’aéroport ou à un autre poste frontière. Sinon, les voyageurs doivent contacter la municipalité ou une autre station de test pour réserver un test corona.

Détails de l’exigence

La nouvelle exigence de test s’applique à tous ceux qui ont séjourné en Afrique du Sud au cours des 14 derniers jours avant l’arrivée.

L’exigence du test ne s’applique pas aux enfants de moins de douze ans.

Dans le même temps, plusieurs des exceptions aux exigences de quarantaine pour les personnes qui ont résidé en Afrique du Sud au cours des deux dernières semaines avant d’arriver en Norvège ont été supprimées ou renforcées.

Entre autres, les exceptions pour les compétitions sportives internationales sont révoquées.

Risque élevé d’infection importée

Les mesures plus strictes font suite à une recommandation de la FHI et de la Direction norvégienne de la santé selon laquelle les voyageurs d’Afrique du Sud doivent être traités sur un pied d’égalité avec les voyageurs du Royaume-Uni.

La mesure est proposée pour réduire la propagation des mutations virales des deux pays. La mutation au Royaume-Uni s’est propagée rapidement au Danemark et en Irlande, entre autres.

Selon la direction norvégienne de la santé, les autorités danoises estiment que cette variante du virus deviendra dominante à la mi-février.

La FHI considère que le risque est élevé pour l’importation des deux variants de virus et que les conséquences peuvent être modérées à importantes.

Jusqu’à jeudi, 23 cas de la variante du virus britannique et un cas du virus sud-africain ont été découverts en Norvège.

Pour le moment, il n’y a aucune base pour resserrer les règles d’entrée pour les autres pays, indique la recommandation.