Fellesforbundet veut installer des alcolocks dans les 3,5 millions de véhicules en Norvège - 5
Photo: Gorm Kallestad / NTB

La Fédération syndicale unie (Fellesforbundet) veut des alcolocks obligatoires dans toutes les voitures en Norvège, soit près de 3,5 millions de véhicules.

Les Alcolocks sont des instruments de détection d’alcoolémie embarqués qui se connectent au système d’allumage de la voiture. Il empêche le moteur d’un véhicule de démarrer lorsqu’il détecte que la concentration d’alcool dans l’haleine d’un conducteur dépasse une limite définie.

Le parc automobile norvégien compte plus de 2,8 millions de voitures particulières, un demi-million de véhicules utilitaires et près de 100 000 bus et camions. Mais aujourd’hui, seuls les bus sont obligés d’avoir des alcolocks.

« Tous les véhicules à moteur, aussi bien les voitures privées que les véhicules utilitaires, devraient avoir des alcolocks dans le cadre de l’équipement standard », a déclaré le conseiller Geir Kvam du département de la politique sociale de Fellesforbundet, qui a fusionné avec Norsk Transportarbeiderforbund en 2019, a déclaré au journal Dagsavisen.

Avec les alcolocks obligatoires dans toutes les voitures, il n’est pas nécessaire d’évaluer si la conduite en état d’ébriété a eu lieu par «accident» ou s’il s’agissait d’un acte délibéré.